Le projet : observfaune

Une zone de tranquillité est un instrument mis en place par la Confédération et le Canton pour garantir une possibilité de repli aux animaux sauvages durant l’hiver. Cette période de protection commence le 20 novembre et se termine le 15 avril. Durant cette période toute activité humaine est proscrite. (Plus d’informations sur les zones de tranquillité ici)
La montagne fait partie de notre patrimoine et elle attire un grand nombre de visiteurs. Les touristes passent au minimum une journée en altitude lors de leur séjour. La valeur de nos montagnes est donc quotidiennement prouvée par une présence humaine accrue et ce, jusque dans les endroits les plus reculés du pays.

domaine_skiable4valleesOr, cette affluence comporte des risques et d’importants dégâts sont régulièrement constatés : déchets abandonnés, détérioration des sites,… Plus insidieux, car moins visible, l’impact de la présence humaine sur la faune locale est encore plus préoccupant. Les animaux, stressés, souffrent de graves dérèglements causés par ces rencontres de plus en plus fréquentes avec l’homme. Le chamois, le tétras, le lagopède, le lièvre variable, le cerf et le chevreuil sont particulièrement affectés. Le constat est évident : ces animaux ont besoin d’endroits pour se replier, s’isoler et ne pas être dérangés.

L’association Lu Tsamô a choisi de se focaliser ici sur UN moyen pour atteindre son objectif : faire connaître la nouvelle zone de tranquillité contraignante de Nendaz (récemment validée par le Conseil d’Etat valaisan) dont la surface équivaut à 300 terrains de foot !

La campagne de sensibilisation

wordle_tranquillite4

En savoir plus sur la problématique des zones de tranquillité

wordle_tranquillite5

Historique et contexte


wordle_tranquillite6